La conservation préventive du mobilier archéologique issu des milieux humides et submergés

Cette formation est organisée en partenariat avec le laboratoire A-Corros (Arles) et ses deux spécialistes, Jean-Bernard Memet et Philippe de Viviès.

Contenu et objectifs de la formation:

Contenu: Le stage est organisée en 6 sessions (2 x 3 demi-journées). Les sessions comportent une partie « théorique » décrivant les matériaux et leurs modes de dégradation. Celle-ci est alternée avec des ateliers pratiques au cours desquelles sont décrits les gestes simples et rapides à mettre en œuvre pour assurer la conservation préventive d’objets archéologiques prélevés lors de fouilles subaquatiques et sous-marines, pour tous matériaux : métaux, céramiques et verres, lithiques et organiques.

Chaque session est illustrée par de nombreux exemples, cas pratiques et ponctuée de conseils pour le conditionnement, le prélèvement, le transport et le stockage des différents objets / matériaux rencontrés.

Objectifs :
-savoir reconnaître les matériaux issus de fouille,
-savoir établir un constat d’état de ces objets,
-connaître les « gestes qui sauvent » : la conservation préventive des objets
-savoir organiser un dépôt temporaire de conservation préventive,
-connaître l’ensemble des opérations de conservation préventive et les « gestes qui sauvent » sur site afin de prendre les mesures adéquates pour faciliter l’ensemble des opérations de conservation-restauration post fouille.

Intervenants :
-Jean-Bernard MEMET – A-CORROS – Docteur en sciences des matériaux, spécialité corrosion marine, Rédacteur de l’annexe « Conservation » de la Charte Internationale des Biens Culturels Maritimes de l’UNESCO (2009). 5 années d’expérience au sein d’Arc’Antique, en tant que responsable du patrimoine sous-marin et 7 années au sein d’A-CORROS. Plongeur Classe I mention B.
-Philippe de VIVIES – A-CORROS – Conservateur-Restaurateur de Biens culturels spécialisé dans la conservation-restauration de collections archéologiques sous-marines – 8 ans d’expérience au sein du projet de conservation Hunley, sous-marin de la guerre de sécession – 6 années d’expérience en tant que responsable du pôle patrimoine d’A-CORROS et cogérant.
-Aymeric RAIMON – A-CORROS – Conservateur-Restaurateur de biens culturels spécialisé dans la conservation-restauration des organiques

Lieu du stage :
A-CORROS 17 chemin de Séverin, 13200 ARLES. A-CORROS est un laboratoire de conservation-restauration de biens culturels, en particulier d’objets archéologiques sous-marins, tous matériaux, installé dans le pôle économique et culturel ARCHEOMED à Arles (quartier Gimeaux).
Transports : bus direct depuis le centre ville (10 mn), taxis (2 mn). En voiture : 2 mn depuis le centre ville (voir plan).

PROGRAMME DU STAGE – 6 sessions d’une demi-journée

1er jour :

9h-12h30
9h-10h – Accueil, tour de table, présentation des stagiaires et des intervenants.
10h-10h30 – Pause café
10h30-12h30 – 1ère session : Généralités sur la conservation – restauration
Conserver : pour qui, pourquoi ? Sortir un objet : les accords, les démarches administratives
Le parcours de l’objet, de la fouille au musée.
Les règles déontologiques du métier de conservateur / restaurateur, les étapes indispensables de la conservation-restauration,
La notion de traçabilité pour un objet archéologique : rédaction de la fiche d’identification de l’objet (nature du matériau, constat d’état, informations essentielles pour l’atelier de restauration qui prendra éventuellement en charge un traitement…).

14h00 – 18h00
14-16h – Visite du chaland romain AR3 au sein du Musée Départemental de l’Arles Antique.
Visite commentée autour des objets restaurés et du chaland : nature des matériaux, historique de leur parcours de la fouille au musée, problématiques de conservation et restauration, etc..

16h-18h – 2ème session. – Les métaux archéologiques et leurs modes de dégradation
Qu’est-ce que le métal ? Les principaux alliages métalliques rencontrés en archéologie : comment les identifie-t-on ? Quels sont leurs principaux modes de dégradation associés ?

2ème jour:

9h00 – 12h30
2ème session (suite) les métaux archéologiques :
Comment les conserve-t-on ? Travaux pratiques sur le constat d’état, le conditionnement et la conservation préventive.
14h00 – 18h00
3ème session : Les matériaux organiques et leur mode de dégradation
Prélèvement / conditionnement in-situ et transport de matériaux organiques,
Les traitements réservés aux matériaux organiques – Le prélèvement pour analyse.
Qu’est-ce qu’un composite base métal ? Comment l’identifier ? Comment le conserver ?
Que faire en cas de découverte d’un objet composite fer-bois gorgés d’eau ?

Démarrage de la 4ème session : Les céramiques, verres et matériaux lithiques et leur dégradation
Les matériaux lithiques : conditionnement, dessalage.
Suivis de dessalage des céramiques, verres et matériaux lithiques : présentation du matériel nécessaire, cas concrets.

3ème jour :

09h00 – 12h30
4ème session (fin) : Les céramiques, verres et matériaux lithiques et leur dégradation
La céramique, le verre : comment sont-ils fabriqués, comment se dégradent-ils ? Savoir reconnaître et identifier les différents types de fabrication. Conservation préventive, conditionnement, transport et stockage des céramiques et verres.
Règles de base du nettoyage. Le remontage pour étude : une nécessité ? Cas pratiques.
5ème session : les outils d’aide à la décision / les outils de diagnostic
Les outils d’aide au diagnostic : examens visuels et microscopiques, radiographie (lecture et interprétation). Comment opérer un choix sur site ? Prélèvements à réaliser : que prélever et pour quoi faire ?
Importance de la photographie : réaliser des prises de vue – Cas concrets.

14h00-17h30
6ème session : l’atelier de conservation préventive/
Conservation préventive sur site : Constituer une « valise » d’intervention sur site ou équipe un laboratoire de conservation préventive : quels moyens ? Quelles astuces ? Comment organiser son « laboratoire de conservation préventive » ? Revue de détail des opérations quotidiennes. Les « premiers secours » sur site : quelles interventions peuvent aider les conservateurs – restaurateurs qui prendront le relais ?

Conclusion du stage
Commentaires, discussions et retours d’expérience
Fin de stage