Recherche

Photo: Christoph Gerigk

CEAN a débuté ses activités de recherche en s’intéressant aux contextes archéologiques maritimes des îles de Méditerranée Occidentales. Notre centre se spécialise aujourd’hui dans l’étude de la de la construction navale et de la navigation de la fin du Moyen-Age et du début de la période moderne.

CEAN poursuit ses objectifs avec des projets de recherches en archives, de prospections, de sondages et de fouilles archéologiques à travers deux programmes de recherche:

DE MEDITERRANEA MARITIMAE

– Entre 2003 et 2013, dans le cadre de l’axe de recherche « De Mediterrania Maritimae», CEAN a développé un programme de prospection archéologique sous-marine en Corse qui a participe à l’élaboration de la carte archéologique nationale. La prospection géophysique a mis en œuvre des techniques acoustiques et magnétométriques. En 2005 et 2006, elle a permis de mettre au jour les épaves de la Mortella (Mortella II et III, XVIème siècle) au moyen d’un SONAR à balayage latéral. Les sites sont situés dans la baie de Saint-Florent par 48 mètres et 40 mètres de fond respectivement.

– L’intérêt scientifique et le potentiel archéologique des épaves de la Mortella, en particulier pour la connaissance de l’architecture navale méditerranéenne du début de la période moderne, a conduit à l’organisation d’un programme de recherche dont le volet principal a été l’étude architecturale de l’épave de la Mortella III entre 2010 et 2020, puis l’épave de la Mortella II à partir de 2021.

– La recherche archéologique et historique a abouti à dresser le portrait de deux navi de commerce génois, la Boscaina et la Ferrara, originaire de Rapallo (Italie) coulées au milieu du mois d’août 1527 dans le contexte politique des guerres d’Italie qui opposaient la France l’Espagne.

Pour en savoir plus sur les épaves de la Mortella: cliquer ici

– L’étude des épaves de la Mortella est développé aujourd’hui dans le cadre du projet européen « ModernShip » primé par le programme Marie Sklodowska Curie Actions (MSCA, Horizon 2020, GA 843337) accueilli par le Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique espagnol (CSIC). Il met en synergie plusieurs Universités, Institutions, centres de recherche et a donné lieu à la formation d’une équipe pluridisciplinaire et internationale dont les travaux ont fait l’objet de plusieurs publications dont une thèse de doctorat et une monographie publiée en Français et en Anglais.

Pour accéder aux publications: cliquer ici

DE HISPANIA MARITIMAE :

Mise au jour d'une jarre à olive sur le site de la Punta Loberia

Mise au jour d’une jarre à olive sur le site de la Punta Loberia

Ce programme comprend l’étude de la navigation dans la Mer du Sud, espace maritime   d’influence  espagnole du Pacifique occidental. Il compte plusieurs projets de terrain dont le Projet « Un naufrage dans l’île de Robinson Crusoe »  qui a débuté par des opérations de prospection archéologiques magnétométriques a débouché sur la découverte de l’épave de la Punta Lobería (Ile de Robinson-Crusoe, Archipel Juan-Fernández, Chili). Il s’agit d’une épave de la période coloniale espagnole dont nous avons initié la fouille en 2010.  L’opération a été réalisée  en partenariat avec l’Université Andrés Bello (Chili), la fondation Archipiélago Juan-Fernández, le soutien du Ministère de la Culture espagnol et du Conseil des Monuments Nationaux du Chili.